•  

    Dans un pays où le chômage est très élevé et où le code du travail sera atomisé dans les prochaines semaines, une opportunité professionnelle ne se refuse pas. La personne qui administre notre blog partira pour une nouvelle aventure professionnelle à la rentrée.

    Nous lui souhaitons bonne chance !

     

    Les Français ont choisi de donner les pleins pouvoirs à un président, avec ses candidats aux élections législatives qui voteront docilement les décisions du super-président, répondant ordres de Bruxelles et des multinationales. Cela va faire entrer la France dans une période peu réjouissante. Cette situation ne donne pas beaucoup d’espoir aux personnes qui connaissent suffisamment le fonctionnement de nos institutions et l’Histoire de l’Europe du 20ième siècle.

     

    Mêmes s'ils sont indépendants, ces deux événements nous ont décidés à mettre le blog en veille :

    Nous n’avons pas les connaissances de notre « webmaster » pour reprendre facilement sa place.

    Et l’avenir qui s’annonce ne nous encourage pas à continuer notre petit combat local pour la vérité.

     

    Sauf situation exceptionnelle , nous ne continuerons donc pas à diffuser nos idées sur le blog. Nous le laissons quand même ouvert pour ne pas oublier ce qui nous a motivé pendant ces quelques années.

     

    Nous remercions les Beuvrygeois qui nous ont lu et participé aux débats.

     

    En mode « veille »

    Une page se tourne mais le livre reste ouvert.

     


    14 commentaires
  •  

    Nous nous souvenons de la fameuse phrase de Guy MOLLET : La droite la plus bête du monde.

    Mais notre constat sur cette élection présidentielle est que nous avons la gauche la plus bête du monde.

    Madame Arthaud, Messieurs Hamon et Poutou auraient dû renoncer à leur candidature est appeler à battre le candidat de la finance.

     La gauche la plus bête du monde.

     

    Pour les élections législatives, il faudra que les Français de gauche votent efficacement dès le premier tour pour ne pas laisser entrer au parlement des girouettes ou des moutons qui laisseront les banquiers et les grands groupes décider de l'avenir de la France à la place du peuple.

     

    A Beuvry, La France insoumise est arrivée devant M. Macron.

    Ne laissons pas la première place au candidat du FN ni au candidat du pouvoir financier.

     


    2 commentaires
  • Nous avons créé ce blog pour répondre aux insultes et mensonges d’une personne de l’opposition qui mettait des commentaires haineux sur tous les blogs contre la majorité et même contre d'autres candidats d'opposition. Elle s’était calmée avant la campagne pour les élections municipales de 2014.
    Puis nous avons continué ce blog pour veiller aux comportements agressif d’une partie de l’opposition.
    Nous n’avons pas caché nos valeurs, sans pour autant soutenir totalement un parti ni même sans soutenir à 100% la majorité municipale. À plusieurs reprises nous avons marqué nos divergences de vue avec certains choix de la majorité municipale, mais toujours dans le respect.

    Nous avons hésité longuement avant de donner notre position sur l’élection présidentielle.

    Après mure réflexion, et pour ré-affirmer nos valeurs humaines et nos positions politiques concernant les travailleurs, des retraités, le service public, l’avenir de nos enfants et petits-enfants, et de manière générale sur « la France qui souffre », nous voulons passer ce message.

     

    Nous ne succombons pas aux sirènes !

    C’est la course aux ralliements pour l’ex banquier d’affaire E. Macron. Nous devrions plutôt écrire : la course aux postes de ministres et aux investitures pour les élections législatives !

    Il parait que Monsieur Macron fait rêver les Français ?

    Pas nous !!!

    Nous ne succomberons pas aux sirènes et ne suivront pas comme des moutons !

    Pour nous, Macron c’est NON !

    Et nous espérons que nos élus locaux, ainsi que toutes les personnes réellement de gauche vont se rassembler et influencer Nathalie Arthaud, Benoît Hamon, Philippe Poutou et Jean Luc Melenchon pour parvenir à une candidature unique face au candidat de la finance. C’est encore possible.

     

    Un candidat peu crédible !

    Comment prendre au sérieux un candidat qui qualifie des salariées « d'illettrées », qui veut que les jeunes « aient envie d'être milliardaires », qui organise des meeting à l'Américaine avec des personnes connectées pour applaudir et scander les slogans au bon moment, qui considère les habitants de notre région comme des « alcooliques » dont les enfants sont « en échec scolaire », qui parle de « crimes contre l'humanité » en Algérie, qui croit que la Guyane est une île et qui qualifie une habitante  de la Guyanne d’ « expatriée » ?

     

    Des positions éloignées des intérêts des salariés !

    La loi qui porte son nom comprend de nombreux points défavorables aux salariés.

    Il a soutenu la loi travail dites « Loi El Khomri » qui répond aux attentes de Bruxelles et de la finance internationale.

    Ces lois ont été imposées aux députés par M. Valls , alors premier ministre et qui va peut-être rejoindre lui aussi le camps de M. Macron.

     

    Un manque de transparence flagrant !

    Ses déclarations fiscales et sa déclaration de patrimoine laissent planer de nombreux doutes, surtout après les revenus considérables qu'il a obtenu en tant que banquier d’affaire chez Rotchild ! 

    Il mène une campagne avec un budget de grand parti alors que son mouvement a tout au plus 25.000 adhérents réels à 20 €… Le financement de sa campagne pose de nombreuses questions.

    Sans parler de l’utilisation de l’argent public qui reste sans réponse : 120.000 € de budget du ministère des finances utilisés de manière peu transparente et 381.789 € dépensés à Las Vegas (rien que cela !) sans qu'aucun appel d'offres pour 500 dirigeants d’entreprises (ne riez pas ce sont vos impôts !)….

     

    Des soutiens et des alliances qui posent de sérieuses questions !

    Des liens avec les proches de M. Patrick DRAHI, homme d’affaires sulfureux, propriétaire entre autres de Libération, L'Express et BFM TV…

    Son conseiller santé (Jean-Jacques Mourad) qui travaillait pour le laboratoire Servier, responsable du désastre du Médiator (500 victimes).

    Bernard Mourad ancien banquier de Patrick Drahi, et frère de Jean-Jacques Mourad …

    De nombreux soutiens dans les médias et groupements de communications liés à des instituts de sondages, mais aussi dans le monde de l’entreprise et surtout de la finance…

     

    Une candidature qui fait monter le FN.

    D’après un sondage IFOP de la semaine dernière : 59% des Français le considèrent « trop éloigné des préoccupations des Français » et plus d'un sur deux (52%) pensent que l'ancien banquier d'affaires n'est pas honnête le jugent « inquiétant » !

    Dans de telles conditions, face à Marine LE PEN au second tour, on peut craindre la victoire du FN.

    Surtout qu’avec des soutiens à la fois du PS et de la droite, cette candidature donne raison au parti d’extrême droite qui rabâche depuis des années « UMPS » !

     

    Et pour finir : des promesses intenables !

    Il y en a pour environ 200 milliards non financés.

    - Exonération de la taxe d’habitation pour 80% des ménages.

    - Lancement d’un grand Plan d’investissement de 50 milliards.

    - Baisse des cotisations sociales employeur de 6 points.

    - Augmentation des moyens de nos armées à 2% du PIB. (Comme le FN ?)

    - Couverture en très haut débit ou en fibre du territoire. (c'est déjà en cours !)

    - Baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25%.

    - Exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires.

    - Assurance-chômage pour les salariés qui démissionnent.

    - Effort national de formation « sans précédent ». (c'est flou !)

    - 1.000 euros pour l’achat d’un véhicule moins polluant. (il vaudrait mieux des transports en commun gratuit !)

    - Recrutement de 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires.

    - Construction de 15.000 nouvelles places de prison.

    - Création d’une force de 5.000 garde-frontières européens. (une petite dos de FN au passage)

    - Limitation de la taille des 12.000 classes de CP et de CE1 en zone prioritaire à 12 élèves par enseignant. (par quel miracle ?)

    - Ouverture des bibliothèques en soirée et le week-end. (Et les salariés, on leur a demandé leur avis ?)

    - Création d’un « Pass Culture » de 500€ par jeune.

    - 15.000 € de prime aux PME pour création d’emplois francs pour encourager les habitants des quartiers prioritaires.

    - Création d’un « acrateur » d’associations. (c'est flou !)

    - Prise en charge à 100% des lunettes et des prothèses auditives. (belle intention, mais avec quel argent ?)

    - Émission de 200.000 billets d’avion à prix aidé pour les habitants d’Outre-mer.

    ………

     

    Comment compte-t-il financer tout cela en même temps ?

    Il va devoir faire des choix et les électeurs seront déçus.

    Au final, si le FN ne gagne pas la présidentielle en 2017, suite à ce quinquennat qui sera désastreux, il y aura un boulevard pour l’extrême droite en 2022 et sans doute dans les élections locale d'ici là.

     

    Les élus locaux et militants de gauche ont une responsabilité historique !

     

    Pour nous, Macron c’est NON !

     


    17 commentaires
  • Nous pensions avoir pris l’habitude des mensonges et insultes de l’opposition.

    Dans le Beuvry Actu N°97  de mars 2017 un groupe d’opposition a franchi la ligne jaune en employant le terme « dictature ».

    Ces insinuations sont insupportables et inacceptables.

    Nous exprimons aujourd’hui notre soutien à madame le maire et à ses élus. Nous espérons que les 2 autres groupes d’opposition condamneront eux aussi ce débordement indigne d’élus de la république. Nous pensons que des excuses publiques doivent être exigées.

    Si nous étions vraiment en dictature, l’opposition n’aurait pas le droit de s’exprimer !

     

     


    5 commentaires
  •  

    Mardi soir, nous avons assisté à la présentation de la seconde phase de travaux pour le futur système de transport en commun sur l’agglomération constitué par des Bus à Haut Niveau de Service. La salle était pleine, ce qui prouve l’intérêt de la population pour le sujet.

     

    Enfin, tous n’étaient pas intéressés......

    Certains étaient venus pour faire le buzz !

     

    La pollution est de plus en plus importante, nous l’avons encore constaté en janvier avec des pics de pollution dans la région.

    La circulation routière est de plus en plus saturée et il devient impossible de se garer dans certaines communes.

    La misère frappe fortement la région, Monsieur Macron l’a rappelé, mais avec beaucoup de mépris pour la France qui souffre. De nombreuses personnes n’ont pas de voiture et ont besoin de transport en commun pour faire leurs courses, aller chez le médecin et trouver du travail.

     

    Et pourtant l’opposition municipale a tout fait pour casser le projet de Bus à Haut Niveau de Service.

    Quand on fait une campagne municipale pour faire croire que l’on s’inquiète pour l’environnement, il ne faut pas tout faire pour casser les projets qui doivent permettre d’améliorer la qualité de l’air !

     

    C’est à qui occuperait le micro le plus longtemps possible !

    L’opposition s’était massée dans le fond de la salle (à part une élue qui n’a pas manqué de se faire remarquer vers l’avant) pour perturber la présentation du dossier. Pour l’élue qui s’est disputée avec ses anciens collègues comme pour le reste du groupe (élus démissionnaires et autres candidats pas forcément connus des Beuvrygeois) les questions n’avaient pas vraiment de sens.

    Nous avons pris l’habitude de ces méthodes, ils avaient fait la même chose lors d’une réunion publique où la municipalité expliquait son plan pour lutter contre les inondations.

    Personnes n’est dupe et tout le monde a bien vu que la plupart des questions posées par l’opposition montraient qu’ils n’ont pas écouté les informations données hier soir ou dans le passé. C’est d’autant plus grave que certains sont élus de l’opposition, ils devraient donc avoir accès aux dossiers.

     

    D’autres interventions à noter

    Entre les coups d’éclat d’une opposition acharnée contre le projet, quelques personnes ont pu quand même s’exprimer.

     

    - Quelques riverains ont posé des questions et ont étés rassurés. Mais il rester à régler le problème de la baraque à frites.

    - Le représentant du cabinet médical (kinés - infirmières) a exposé son litige avec le SMT au sujet d’une sortie qui a été déplacée, cela aurait dû être provisoire, mais le SMT n’a pas tenu ses engagements sur ce point. Nous pensons que sa réaction est légitime.

    - Heureusement que toutes personnes qui ne soutiennent pas la majorité ne sont pas aussi fermées. Une personne a fait une très bonne remarque : « le prix du ticket à l’unité est trop élevé et cela n’encourage pas à essayer le bus ». Nous espérons vivement que cette remarque sera entendue par les responsables et que le prix du billet sera revu à la baisse pour donner envie à plus de monde de prendre le bus. Ce qui fera taire les remarques de l’opposition qui disent que les bus vont rouler à vide.

     

    Ce que nous déplorons dans cette opération concertée de déstabilisation, c’est que les riverains n’ont pas forcément pu poser toutes leurs questions car la soirée s’est éternisée et certaines personnes ont quitté la salle avant la fin.

     


    2 commentaires
  •  

    Autant prendre les choses avec humour comme l’a écrit une personne dans un commentaire : « hoho, le père noël a ramené le groupe d'opposition : "union pour l'avenir de Beuvry ", de Laponie ».

     

    Mais nous constatons une fois de plus que ce groupe ne respecte pas grand-chose.

    Souvenez-vous pendant la campagne pour les élections municipales de 2012, ses tracts qui insultaient les autres candidats de « voyous ». Manque de respect pour les adversaires !

    Cette année suite aux inondations ils avaient accusé la municipalité, mais pas un mot de soutien pour les habitants victimes de ces inondations (voir notre article). Manque de respect pour la population !

    Cette semaine ils ont trouvé un sujet pour polémiquer par voie de presse : ils ne respectent pas la fameuse « trêve de Noël » !

    Nous nous voyons dans l’obligation de réagir également pendant cette période qui devrait normalement rester sereine, surtout après le commentaire que nous avons reçu et ceux que nous avons entendu dans Beuvry.

     

    Si encore il y avait urgence pour intervenir publiquement pendant les fêtes sur un problème qui vient de surgir ! Mais pas du tout !

    À part chercher à se montrer dans la presse pour des raisons purement politique (une future candidature dans une prochaine élection ?), il n’y avait aucune raison pour faire venir la presse à ce sujet et en cette période !

     

    Un an après les travaux et sans avoir réagi à « la commission travaux » à laquelle ils sont sensés participer, voilà qu’ils trouvent des choses à dire sur les aménagements réalisés au cimetière. Les Beuvrygeois jugeront eux-même ce manque de logique.

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires