• Rentrer dans les rangs ? Non merci !

      

    C’est la rentrée pour tous , il faut rentrer dans les rangs !!!

     

    Notre gouvernement et certains élus voudraient nous dissuader de nous exprimer contre la réforme des rythmes scolaires.

     

    Nous, citoyens Beuvrygeois de gauche (inscrits ou non à un parti politique de gauche, voire même au PS) nous l’avons déjà écrit, et nous réaffirmons notre opposition à la mise en place des rythmes scolaires.

    Nous réaffirmons aussi que nous faisons confiance à notre municipalité pour avoir des TAP de qualité et bien encadrés (  lire notre réponse à un commentaire ). Mais le problème ne se limite pas aux TAP.

      

    Nous le disons clairement mais respectueusement (ce qui change par rapport à certains opposants manquant clairement de courtoisie) :

    NON au décret sur les rythmes scolaires.

    OUI  à une concertation Nationale avec les enseignants et tous les parents (pas seulement les représentants élus, mais toutes les familles concernées).

     

    Nous ne sommes pas favorable à un bras de fer entre l’immense majorité des familles d’enfants scolarisés dans le public d’un côté et les élus PS de l’autre. Mais devant le refus d’écouter les enseignants et les parents, il ne faudra pas s’étonner que l’appel à boycotter le mercredi matin (3 septembre) soit bien suivi dans certaines villes et que les Français descendent dans la rue le samedi 6 septembre à Paris.

      

    Dans ce contexte très difficile, nous souhaitons une bonne rentrée aux élèves, collégiens, lycéens et enseignants. 

      

      

    « De l'action autour de Beuvry ce week-endRythmes scolaires à Beuvry: l’opposition sort du silence »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    DANIEL
    Mardi 2 Septembre 2014 à 10:21

    Position très courageuse quand on sait que l'on met la pression sur des directeurs d'écoles et des délégués de parents d'élèves pour qu'ils disent que tout va très bien dans le meilleurs des mondes. Il vous reste maintenant à convaincre vos collègues de gauche que cette réforme est mauvaise et en plus couteuse pour les communes. Au plaisir de vous lire et de voir si vous êtes toujours aussi fière de votre majorité municipale ou si vous allez faire comme les frondeurs du PS. Vous l'avez écrit vous même : votre famille politique va mal , mais elle a tout fait pour ! Sans rancune !

    2
    CONTRIBUABLE
    Mardi 2 Septembre 2014 à 19:44

    Jacques Pélissard, le président de l’Association des maires de France a chiffré le coût de la réforme des rythmes scolaires à 900 millions d’euros par an, soit 150 euros par enfant. Il y a donc un gros problème de financement alors que l’Etat réduit de plus en plus ses subventions aux collectivités locales, d'où l'obligation pour les maires d'augmenter les impôts locaux ou de faire payer des services qui étaient jusqu'à maintenant gratuit.

    Quand on pense que des millions de salariés Français ont reçu leur feuille d'impôt sur le revenu avec une très grosse augmentation cette année, la politique de dépenses publiques commence sérieusement à agacer les citoyens de ce pays.

    Dominique , contribuable qui en a ras le bol.

    3
    VERO62660
    Mardi 2 Septembre 2014 à 22:43

    Daniel : Nous sommes une grande majorité à être convaincus que cette réforme est mauvaise pour les enfants mais impossible de faire entendre raison aux ministres successifs !

    4
    Xavier
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 23:27

    Le maire socialiste de FOS sur mer est passé au journal de TF1 à 13H00 pour dire NON aux rythmes scolaires. Il faut que le gens de gauches fassent comme vous et arrête de se limiter aux ordres des cadres du parti est agissent pour le bien des enfants et pas pour obéir à la direction du parti !!! BRAVO à tous ceux qui ce battent contre cette réforme débile et encore plus aux gens du PS qui mettent de côté la politique pour donner la priorité à la santé de nos enfants !!! Malheureusement il y a des villes comme beuvry ou rien ne bouge !!!!

    5
    NB
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 08:31

    les TAP de qualité vous vous rire? du coloriage ou des jeux !!!! les TAP c est une grande récréation et rien de plus !!!!!!!!

    6
    Une maman isolée
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 15:09

    Le problème est que beaucoup de parents d'élèves sont rentrés dans les rangs alors qu'à la sortie ils disent qu'ils sont contre !!

    On se trouve biens seules à quelques mamans prêtes à boycotter le mercredi alors que tous les autres ont peur de se bouger .

    7
    NB
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 19:16

    TAP cette semaine : des jeux extérieur ! Heureusement qu'il fait beau ! mais reconnaissez qu'on se moque de nous avec des TAP de qualité quand meme !!!! Au fait comme prévu il y a déjà des enfants de 5 6 7 ans bien fatigués ce vendredi ça sera quoi en septembre ??? tout le monde crevé à cause d'une réforme de m.... ????

    8
    Un gamin d'Beuvry
    Mardi 16 Septembre 2014 à 21:12

    Cela fait un bail que je ne suis pas venu voir votre site, je pensais que vous aviez arrêté votre soutien à la majorité après les élections. Mais je constate que vous êtes plus raisonnable que les gens que vous soutenez en disant votre opposition à cette réforme destructrice. Mais ce n'est pas tout d'écrire que l'on est contre. On n'a pas vu d'opposant aux écoles de Beuvry pour appeler au boycott mercredi dernier !

    9
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 15:57

    Nous avons fermé le temps de la campagne électorale et de la mise en place du conseil municipal. Vous pouvez revenir quand vous voulez. Nous avons toujours dit que nous ne sommes pas d'accord à 100% avec les décisions de la municipalité. L'application du décret Peillon est le point sur lequel nous sommes totalement en désaccord avec les élus (majorité + opposition) qui ont décidé la mise en place sans tenir compte de la réalité de la situation ni de l'avis des principaux concernés : parents, enfants, enseignants et ATSEM.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :